Sélectionner une page

CES 2019 : Continental veut combiner navettes autonomes et robots de livraison

CES 2019 : Continental veut combiner navettes autonomes et robots de livraison

actualités

L’équipementier Continental a présenté, lors du CES 2019, un projet de livraison de marchandises associant robots de livraison et véhicules sans conducteur.

Ce concept global améliorerait la disponibilité, l’efficacité et la sécurité de la chaîne de valeur des livraisons de marchandises et de colis. Cela représenterait une réponse à l’augmentation des besoins de livraison liée au e-commerce international et à l’urbanisation. Les véhicules sans conducteur pourraient être utilisés pour organiser et déployer des robots de livraison qui porteraient les colis jusqu’aux consommateurs, même lorsque ceux-ci ne sont pas en mesure de les recevoir en personne. La coordination du véhicule sans conducteur, le Continental Urban Mobility Experience (ou CUbE, une plate-forme de développement électrifiée autonome) et d’un robot de livraison représenterait, selon Continental, une option plus efficace de distribution des marchandises. Selon Ralph Lauxmann, responsable de « Systems & Technology » au sein de la division Chassis & Safety de Continental, « Avec l’aide d’un robot de livraison, la mobilité fluide telle qu’elle est conçue par Continental arrivera jusqu’à votre porte. Notre projet de robot de livraison implique la participation d’un véhicule autonome pour le transporter : ils forment ensemble une équipe efficace ».

Une optimisation de l’utilisation des véhicules autonomes

La livraison de marchandises et de colis dans les quartiers résidentiels est un marché croissant, stimulé par l’augmentation du e-commerce. La croissance de ce secteur entraîne actuellement une hausse des coûts-horaires de livraison. La livraison automatisée de marchandises devrait permettre de traiter jusqu’à 80% des livraisons d’entreprise à consommateur. Le CUbE peut transporter un ou plusieurs robots et les déployer sur les derniers mètres de la chaîne logistique de livraison de marchandises et de colis. « Les défis posés par un robot de livraison sont similaires à ceux que nous résolvons déjà dans les véhicules automatisés », explique Jeremy McClain, directeur de Systems & Technology pour Continental en Amérique du Nord. Il poursuit : « Un véhicule autonome peut être utilisé presque 24h/24, 7j/7. Il y aura des pics de demande de véhicules autonomes dans la journée. Et pour ce qui est de l’utilisation de ces véhicules en dehors des périodes de pointe, c’est là que la livraison par robot entre en jeu ».