Sélectionner une page

Essai Kymco X-Town 125 : Né pour la ville… et au-delà !

Essai Kymco X-Town 125 : Né pour la ville… et au-delà !

essais

Scooter GT urbain saupoudré d’une touche de sportivité, le Kymco X-Town se donne les moyens de séduire le citadin dynamique soucieux de son image. Il faut dire que le constructeur Taïwanais a fait un sacré bon en avant niveau séduction ces dernières années. Design léché, finition soignée, équipements sérieux, comportement dynamique de tout premier ordre… la gamme Kymco ne cesse de prendre du galon à l’instar du X-Town 125 que nous avons pu tester au cœur de la ville nouvelle de Saint-Quentin en Yvelines.

Pour cet essai, nous avons dû composer avec une météo joueuse qui alternait sans cesse entre éclaircies et averses. Un casse-tête pour les shootings photos et vidéo, mais une véritable aubaine pour essayer le X-Town dans toutes les conditions d’adhérence.

Le Kymco X-Town se manie aisément, bien aidé par une assise basse et un rayon de braquage contenu.

Compteur et compte-tours à aiguille, jauge d’essence à segment, température moteur et extérieure, trip kilométrique total et partiel, tension de batteries… l’essentiel est bien-là.

Le coffre rétroéclairé peut accueillir un casque intégral et un mini-jet.

Kymco maitrise totalement son sujet concernant la partie cosmétique de ses produits.

Compact et stylé

Sans tomber dans la sportivité à outrance, les lignes tendues du Kymco X-Town 125 lui confère une petite touche d’agressivité bien appréciable. Le regard fuyant surmonté d’une rangée de leds et le feu arrière en forme de X se chargent pour leur part d’apporter une part d’élégance à l’ensemble. Le mariage fonctionne parfaitement d’autant que le gabarit compact du Taïwanais est parfaitement équilibré et prouve une fois de plus que Kymco maitrise totalement son sujet concernant la partie cosmétique de ses produits. Salissante mais ô combien valorisante, la peinture mâte contribue également à la réussite visuelle de ce scooter qui ne souffre d’aucune faute de goût. Les plus tatillons regretteront peut-être un tableau de bord quelque peu austère qui ne néglige pas pour autant les informations délivrées. Compteur et compte-tours à aiguille, jauge d’essence à segment, température moteur et extérieure, trip kilométrique total et partiel, tension de batteries… l’essentiel est bien-là.

Facile à vivre

Le physique c’est une chose, mais un scooter doit aussi proposer de nombreux aspects pratiques pour séduire. Le Kymco X-Town l’a bien compris en se montrant plutôt généreux en termes d’équipements. Il dispose notamment d’une béquille centrale (facile à actionner) et d’une béquille latérale, d’un contacteur avec volet anti-effraction, de leviers réglables, d’une commande de warning au guidon, de repose-pieds passager repliables, d’un porte-paquet des valves coudées, d’une trappe à essence verrouillable, d’un vide-poches avec prise USB, d’un vérin de selle et d’un coffre rétroéclairé pouvant accueillir un casque intégral et un mini-jet. L’ensemble manque toutefois de profondeur pour y ajouter un sac à dos ou un porte-documents par exemple. Enfin le pare-brise, non réglable, offre une excellente protection et une visibilité parfaite même par temps de pluie.

Les premiers mètres confirment l’impression d’ergonomie bien étudiée avec une prise en main immédiate et sans surprise.

Rares sur ce segment, les leviers de frein réglables.

Le pare-brise, non réglable, offre une excellente protection et une visibilité parfaite même par temps de pluie.

Scooter GT urbain saupoudré d’une touche de sportivité, le Kymco X-Town se donne les moyens de séduire le citadin dynamique soucieux de son image.

Comportement dynamique de tout premier ordre

Une fois en selle, le gabarit compact du Kymco X-Town se veut rassurant et les pilotes mesurant plus d’1,75 mètres apprécieront de pouvoir étendre leurs jambes sur les plate-formes avancées prévues à cet effet. La selle assure un bon maintien au niveau des lombaires et les commande tombent naturellement sous les mains. Les premiers mètres confirment cette impression d’ergonomie bien étudiée avec une prise en main immédiate et sans surprise. Le Kymco X-Town se manie aisément, bien aidé par une assise basse et un rayon de braquage contenu. Autre bonne nouvelle, cette agilité n’interfère pas sur la bonne tenue de cap du Taïwanais qui se montre franchement rigoureux dans les courbes rapides et les changements d’angle grâce à sa jante de 14 pouces à l’avant et 13 pouces à l’arrière. Et si la fourche absorbe avec brio les aspérités de la route, les amortisseurs font preuve de moins de retenue lorsqu’il s’agit d’encaisser une déformation trop prononcée.

Un moteur plein de vigueur

Au cœur de ce châssis très homogène, se cache un monocylindre injection 4 temps refroidi par eau de 12,7 chevaux à la norme Euro 4. Il se démarque par des accélérations très franches sans aucun trou sur les premiers mètres pour vous permettre de devancer facilement le flot de la circulation au départ d’un feu rouge. La montée en régime reste régulière jusqu’à la vitesse maximale de 107 km/h chrono… un score appréciable pour s’échapper de la ville de temps à autre. Pour maintenir un tarif attractif, Kymco a opté pour un freinage CBS combiné plutôt qu’un ABS. En tirant sur le levier gauche, vous activez à la fois le frein avant et le frein arrière. Cette combinaison, à la fois puissante et homogène, se montre tout à fait convaincante sur route sèche et plutôt rassurante sur route humide aidée en cela par des pneumatiques Kenda pas maladroits sous la pluie.

 

Conclusion

Attractif grâce à ses qualités esthétiques et dynamiques, le Kymco X-Town se distingue aussi par son tarif (3 699 euros au 22/05/2019) particulièrement bien placé sur le segment. A vrai dire, peu de concurrents peuvent lui résister à équipements et performances équivalentes. Voici donc une excellente affaire pour se déplacer en ville d’autant que la réputation de Kymco n’est plus à faire en termes de fiabilité et SAV.

 

Équipement pilote

Veste Bering Wallace  
Matière : Fibretech 600D résistant à l’abrasion
Empiècement en Mesh 3D résistant à l’abrasion
Doublure fixe en Mesh avec manches en Hardmesh
Protections coudes et épaules homologuées CE
Couleur : noir
Taille S au 4XL
Prix : 169,90 €

Casque Tucano Urbano EL’TANGE  
Tailles : S au XL
Poids : 1350 gr +/- 50gr
Coloris : jaune fluo – gris avec graphisme – blanc avec graphisme – noir mat et blanc glacier brillant unis
Prix public conseillé : 129 € (139 € version graphique)

Sac à casque Dalzotto Vintage Bleu
Matière : Toile bleue imperméable et rabat en cuir
Mousqueton à l’intérieur pour accrocher vos clés
Poche extérieur en cuir + poche filet
Bretelles rembourrées ajustables
Prix : 160 €