Sélectionner une page

Essai VAE Askoll eBfolding Plus : Il se plie en trois pour vous !

Essai VAE Askoll eBfolding Plus : Il se plie en trois pour vous !

essais

Le vélo, électrique ou pas, a le vent en poupe et Askoll l’a bien compris. La marque italienne, propose dans son catalogue 2019 des scooters électriques mais également des vélos à assistance électrique (VAE). C’est le modèle eBfolding Plus qui a retenu notre attention et nous avons passé quelques jours à son guidon.

C’est donc au cœur de la capitale que nous avons récupéré le eBfolding Plus, dans la boutique Askoll proche de la Gare de Lyon. Après un petit brief avec Maxime, responsable de la boutique, nous nous sommes lancés dans les rues de Paris, et pour couronner le tout, à l’heure de pointe

Affiché à 1190 euros, le Askoll eBfolding Plus, présente un bon rapport qualité/prix

Positionné à gauche du guidon, le petit tableau de bord affiche la vitesse, l’autonomie de la batterie et le nombre de kilomètre restant

Avec des dimensions de 1540 mm de longueur, une largeur de guidon de 600 mm et une hauteur de 1200 mm, le Askoll eBfolding Plus est très compact.

Le moteur Brushless Askoll de 250 W, situé dans la roue arrière, s’active dès les premiers tours de pédales.

Une version « Plus »

Avec des dimensions de 1540 mm de longueur, une largeur de guidon de 600 mm et une hauteur de 1200 mm, le Askoll eBfolding Plus est très compact. Déclinaison de son petit frère eBfolding, cette version « plus » se démarque par l’apparition d’un frein à disque à l’avant, d’une fourche amortie, réglable sur deux positions. La première bloque l’amortisseur permettant de rouler sur les routes parfaitement planes et augmente ainsi la stabilité. La deuxième libère l’amortisseur et vient ainsi jouer son rôle sur des chaussées dégradées. Autre différence, le Askoll eBfolding Plus bénéficie d’un guidon réglable en hauteur et s’adaptera ainsi à toutes les tailles des utilisateurs. Pour le reste on retrouve une batterie amovible, des roues à rayons de 20 pouces avec bande réfléchissante, des feux avant et arrière à LED, une selle réglable, une béquille et une sonnette. Conçu avec un cadre en aluminium, le eBfolding Plus pèse 21 kilos avec la batterie et supporte une charge maximale de 120 kg (conducteur + charge supplémentaire).

Un VAE passe partout

Positionné à gauche du guidon, le petit tableau de bord affiche la vitesse, l’autonomie de la batterie et le nombre de kilomètre restant. Une pression longue sur le bouton « Power » met sous tension le moteur Brushless Askoll de 250 W, situé dans la roue arrière, et les boutons « plus » et « moins » permettent de régler le niveau d’assistance. Quatre modes de conduites sont proposées. Le mode « 1 » délivre le moins d’assistance, mais autorise plus d’autonomie tandis que le mode « 4 » libère le maximum de puissance facilitant ainsi les démarrages en côte ou les montées plus difficiles. Nous voilà donc lancés dans les rues de Paris. Les premiers tours de roues se font naturellement et l’assistance au pédalage s’active dès les premiers tours de pédales. La batterie au guidon n’alourdit pas la direction et donne même plus de stabilité au Askoll. Dans une circulation plutôt dense, aucun problème pour se faufiler entre les voitures et le freinage se veut rassurant et dosable. En montée, un programme spécial facilite les démarrages en côte et un mode « accompagnement » vous aidera à trouver le meilleur niveau d’assistance en fonction du type de route.

Autonomie suffisante

Équipé d’une batterie Lithium-ion d’une puissance de 300 Wh (36V – 9 Ah), nous avons parcouru 50 km en jouant sur les différents modes d’assistance et il restait encore 18% d’autonomie. Extractible et verrouillable à clé, elle se recharge sur une prise secteur classique en moins de 5 heures. La vitesse de 25 km/h en mode « 4 » est facile à atteindre, mais à partir de 21 km/h, c’est à la force des jambes qu’il est possible de rouler à la vitesse maximale. La « fonction éco » s’active automatiquement quand la batterie descend en dessous de 15 %. Cela veut dire que si vous circulez en modalité 3 ou 4, vous continuerez votre trajet avec une assistance modérée, avec la certitude d’arriver à destination.

Malin

L’atout majeur du eBfolding Plus est qu’il soit pliable. Idéal pour pouvoir le ranger dans des petites pièces ou le transporter dans le coffre de votre véhicule, le Askoll se plie en deux trois mouvements. Avec un peu de pratique il faut moins d’une minute pour le « transformer en cube ». Pour commencer, les pédales se replient, sur elles-mêmes à l’aide d’un système de gâchette. Ensuite, située au milieu du cadre, une grosse poignée permet de plier le vélo en deux, et pour finir, une autre poignée, rabat le guidon sur lui-même. Nous avons fait l’expérience de prendre le métro. Une fois plié, on constate que l’encombrement est très réduit et on trouve facilement un petit coin pour le ranger. Cependant, le poids (21 kg) nécessite tout de même à avoir un peu de force, surtout quand les escalators ne fonctionnent pas.

Quatre modes de conduites sont proposées. Le mode « 1 » délivre le moins d’assistance, mais autorise plus d’autonomie tandis que le mode « 4 » libère le maximum de puissance

Pour commencer, les pédales se replient, sur elles-mêmes, ensuite, une grosse poignée permet de plier le vélo en deux.

Pour finir, une autre poignée, rabat le guidon sur lui-même.

Avec un peu de pratique il faut moins d’une minute pour le « transformer en cube ».

Conclusion

Askoll propose une large gamme de vélo à assistance électrique. Cependant le eBfolding Plus reste le plus pratique au quotidien notamment dû à ses dimensions réduites et surtout par le fait qu’il soit pliable. Affiché à 1190 euros (hors bonus), le eBfolding Plus, présente un bon rapport qualité/prix et nous avons apprécié le soin apporté aux finitions et au design. Ce vélo se révèle confortable et facile à manipuler et nous semble coller parfaitement pour un usage quotidien ou pour l’emmener sur son lieu de vacances.