Sélectionner une page

Réforme du permis de conduire : les principales mesures

Réforme du permis de conduire : les principales mesures

actualités

Les premières mesures concernant la réforme du permis de conduire promise par le gouvernement ont été dévoilées. Elles pourraient permettre d’obtenir son permis plus rapidement et à moindre coût. A condition que ces mesures deviennent effectives…

La réforme du permis de conduire est l’un des chantiers du gouvernement. Après plusieurs mois d’élaboration, les premières mesures devant permettre d’accélérer le temps de passage à l’examen et d’abaisser le coût de la formation ont été dévoilées par le Ministère de l’Intérieur. Pour cela, le gouvernement envisage :

– D’autoriser le passage de l’examen à partir de 17 ans pour les jeunes ayant bénéficié de la conduite accompagnée. Cependant, le jeune devra quand même attendre l’âge de 18 ans pour pouvoir conduire seul.

– Encourager la filière « boîte automatique ». De plus en plus appréciée des automobilistes français, jeunes et moins jeunes, la formation à la conduite avec un véhicule à boîte auto ne comprend que 13 heures de conduite minimum contre 20 heures pour un véhicule à boîte mécanique. Après obtention du permis « boîte auto », une formation complémentaire de 7 heures suffit pour valider l’équivalence « boîte mécanique ».

– Développer le recours aux simulateurs en passant de 5 à 10 heures le nombre d’heures possibles en simulateur dans le cadre des 20 heures obligatoires. Cela devrait permettre d’abaisser le coût total de la formation, l’heure de conduite sur simulateur étant moins chère.

– Le code gratuit pour les jeunes ayant participé au service national universel (SNU).

– La dématérialisation de l’inscription à l’examen du permis après création d’un calendrier national. En cas d’échec à l’examen, le candidat ne serait ainsi plus obligé d’attendre plusieurs semaines pour obtenir une nouvelle place d’examen.

Augmenter le recours à la conduite supervisée. Actuellement, après les 20 heures de conduite obligatoires, il est possible de demander à bénéficier de la conduite supervisée ; le candidat peut ainsi conduire une voiture avec un accompagnateur déterminé pour améliorer son expérience. Il faut néanmoins faire assurer le véhicule en question, faire installer des double-rétroviseurs que l’accompagnateur ait suivi une formation gratuite avec le moniteur de l’auto-école.

– Mettre en place des comparateurs d’auto-écoles. Ces sites permettraient de connaître les tarifs et les taux de réussite de chaque auto-école.

Ces diverses mesures pourraient ainsi permettre de réduire le coût du permis de conduire, estimé à 1 600 euros en moyenne en France, d’environ 30 %. A suivre…