Sélectionner une page

Orbea Vibe : Un vélo électrique pour tous les usages

Orbea Vibe : Un vélo électrique pour tous les usages

actualités

La France se met de plus en plus au vélo en ville. Face à cet engouement, Orbea multiplie ses modèles VAE urbains avec un choix d’options et de couleurs incomparables.

Avec un marché du vélo électrique en hausse constante, Orbea développe son arsenal de VAE, et tout particulièrement sa gamme de vélos de ville de plus en plus fournie. Et pour cause, en 2019 il s’est vendu rien qu’en France 338 000 vélos à assistance électrique, dont près de 50 % de modèles urbains. Et tous les ans, ce marché grimpe… grimpe de plus de 10% en volume, avec un prix moyen (1749 €) également en hausse. Les constructeurs se frottent donc les mains avec des gammes de plus en plus conformes aux attentes des clients.

Et pour répondre à cette demande le constructeur espagnol sort son vélo urbain : le Vibe. Un modèle tendance, plutôt haut de gamme et dont l’originalité est de disposer d’une motorisation située dans le moyeu de la roue arrière qui n’a rien à voir avec les moteurs chinois premier prix. Le Vibe est pourvu du moteur Mahle Ebikemotion, conçu et développé par la société du même nom dont l’originalité est d’être présente en Europe via ses différentes unités notamment en Allemagne et Italie.

En fait le Vibe reprend toute la technologie du modèle Orbea Gain, un vélo de course assisté électriquement lancé en 2017, et amélioré au fil des ans :

– Même moteur Ebikemotion XC35 Plus, de 250 WH : ce qui le rend totalement invisible (dissimulé derrière la cassette) et permet d’utiliser une transmission chaîne et plateau conventionnelle, plus économe lors des entretiens. Ce moteur a aussi l’avantage d’être un peu plus léger que ceux situés sur le pédalier. Ce qui n’est pas rien lorsqu’on doit monter son vélo à l’étage en ville ou dans un train de banlieue. Le poids du Vibe devrait osciller aux alentours de 15 à 18 kg, selon les versions.

– Même batterie de 248 Wh, longiligne glissée dans le tube transversal, qui peut être complétée astucieusement par une sorte de deuxième batterie extérieure de 209 Wh. Elle apporte ainsi une autonomie supplémentaire de 2h (vendue accessoirement au prix de 579 euros), de la forme d’un bidon, garantissant ainsi une esthétique discrète.

– Même conception au niveau du passage des câbles et durits interne au cadre.

– Même type d’éclairage intégré au cadre, tout à fait adapté au déplacement urbain, évitant ainsi les risques de casse.

– Et enfin, même capteur (qui conditionne la mise en marche du moteur électrique de tout VAE), placé en bout des pignons (cassette) sur la roue arrière qui, grâce à ses 40 impulsions magnétiques par tour de roue, permet aussi de mesurer la force exercée au pédalage et d’ajuster la puissance. Mécaniquement, ce capteur est l’écrou qui sert au serrage de la cassette sur la roue.
– Contrairement à nombre de ses concurrents urbains (avec moteur sur roue arrière), qui jouent plutôt la carte de la simplicité mécanique, le Vibe dispose de plusieurs vitesses garantissant une excellente autonomie quel que soit le relief. Outre une utilisation urbaine, ce vélo pourra être utilisé sans problème en vacances sur les routes de montagne.

Le Vibe sera disponible à partir du printemps 2021, en neuf versions, selon l’utilisation recherchée, avec différentes options et accessoires, ainsi qu’un choix de différents coloris pour un prix variant entre 2300 et 3300 €.

Par François Moutou