Sélectionner une page

Essai Peugeot e-208 : La citadine 100% électrique branchée et discrète

Essai Peugeot e-208 : La citadine 100% électrique branchée et discrète

essais

A la différence de sa principale concurrente, la Renault Zoé, la e-208, qui sera lancée en début d’année prochaine, arbore les mêmes lignes que les autres 208, à moteur thermique. Une volonté de la part de Peugeot d’offrir une citadine électrique offrant les mêmes prestations et équipements à la motorisation près.

Peugeot e-208 : Un modèle très attendu

C’est en début d’année que Peugeot a levé le voile sur sa nouvelle 208 et annoncé l’arrivée d’une version 100 % électrique, la e-208. En attendant le début d’année 2020, date à la laquelle la e-208 sera effectivement commercialisée dans l’Hexagone, Peugeot a profité du lancement de la nouvelle 208 dans ses versions thermiques pour offrir la possibilité d’essayer la e-208. L’approche de Peugeot est diamétralement opposée à celle de Renault avec sa Zoé. La version électrique de la nouvelle petite Peugeot est strictement identique aux autres modèles de la gamme, à la motorisation près bien évidemment. Ainsi, la structure de gamme, avec deux finitions comparables à celles des 208 essence ou diesel, le traitement intérieur et les équipements disponibles sont identiques. Pas de différence non plus dans le traitement esthétique, si ce n’est un petit et très discret logo « e » vert et, bien entendu, l’absence d’un pot d’échappement. Quant à la prise de recharge, elle est tout simplement dissimulée derrière la trappe à carburant.

Esthétiquement, la Peugeot e-208 ressemble à une 208 et adopte les mêmes lignes modernes et très dynamiques.

La e-208 dispose d’un grand écran tactile central (de 7 à 10 pouces selon le niveau de finition ou les options), légèrement orienté vers le conducteur.

Les touches piano concentrent les principaux équipements et accessoires de confort sous les commandes de climatisation.

La e-208 représente une alternative crédible pour une utilisation urbaine avec, quand même, la capacité à affronter la route sans problème.

Peugeot e-208 : Une « vraie » 208 !

La e-208 n’est donc pas une 208 au rabais, loin de là. Esthétiquement, elle ressemble à une 208 et adopte les mêmes lignes modernes et très dynamiques. L’avant adopte un design particulièrement agressif avec ses feux de jour directement inspirés de ceux de la 508 et représentant des coups de griffes du Lion, prêt à dévorer sa proie sur la route. A l’intérieur aussi la e-208 a droit au même traitement que tous les autres modèles : les mêmes équipements, y compris ceux de confort comme la climatisation bien sûr, mais aussi des sièges chauffants, les mêmes finitions (Allure et GT Line). La e-208 s’avère ainsi aussi confortable et accueillante que les modèles thermiques. Elle dispose ainsi du nouveau tableau de bord avec affichage « 3D » à plusieurs niveaux donnant l’impression du relief. Au premier plan sont affichées les informations importantes, au second celles considérées comme utiles mais moins « vitales ». La e-208 dispose aussi du grand écran tactile central (de 7 à 10 pouces selon le niveau de finition ou les options), légèrement orienté vers le conducteur. Les touches piano concentrent les principaux équipements et accessoires de confort sous les commandes de climatisation, qui est « alimenté » par une pompe à chaleur afin de préserver l’autonomie de la voiture. La 208 comprend aussi un emplacement de charge par induction de smartphone dans la console.

Peugeot e-208 : De belles capacités

La place à bord est bonne, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. En revanche, les passagers de la banquette arrière auront beaucoup de mal à accéder à leurs places du fait de la découpe de la portière. L’accès dégagé est très étroit et Peugeot a clairement privilégié le design de la partie arrière de sa voiture plutôt que l’accès à bord. A noter aussi que le volume de chargement du coffre est identique à celui des autres 208 étant donné que les batteries, en forme de croix de Lorraine pour optimiser l’espace, sont disposées dans le plancher. Cette implantation originale a été permise grâce à la nouvelle plate-forme sur laquelle repose ce modèle (mais aussi d’autres de chez PSA comme la DS3 Crossback ou la future 2008) et qui a été conçue dès le départ pour être compatible avec toutes les motorisations : essence, diesel et électrique. Les temps de recharge sont de 16 heures sur une prise renforcée Green’up 3,2 kW, 7h30 sur une WallBox monophasée 7,4 kW, 5 heures sur une WallBox triphasée 11 kW. : 5 heures. Elle est compatible avec la charge rapide en courant continu de 100 kW : 80 % de la charge est récupéré en 30 minutes (soit 270 km d’autonomie).

Les accélérations de la e-208 sont convaincantes et la vitesse de pointe, 150 km/h, facilement atteinte.

le volume de chargement du coffre est identique à celui des autres 208 étant donné que les batteries, en forme de croix de Lorraine pour optimiser l’espace, sont disposées dans le plancher.

Les passagers de la banquette arrière auront du mal à accéder à leurs places du fait de la découpe de la portière.

La e-208 dispose d’un régulateur et du limiteur de vitesse, à l’image, encore une fois, de n’importe quel autre modèle de 208.

Peugeot e-208 : Des performances attractives

Sur le papier, la e-208 affiche des performances de premier ordre : 340 kilomètres d’autonomie (en cycle WLTP plus réaliste) et un moteur de 100 kW (soit 136 ch). Si la batterie pèse 330 kilos, le reste de la chaîne de traction (électronique de puissance, moteur synchrone à aimants permanents, câblages…) est plus léger qu’un ensemble classique thermique et, au final, la e-208 pèse un peu moins de 300 kilos de plus qu’une 208 1.2 l Puretech. Un surpoids qui ne se ressent pas au volant, le couple important du moteur électrique et le centre de gravité placé très bas rendant le comportement de la e-208 très plaisant et dynamique. Les accélérations sont convaincantes et la vitesse de pointe, 150 km/h, facilement atteinte. Attention quand même à l’autonomie qui a alors tendance à s’évaporer rapidement. En roulant normalement, l’autonomie réelle peut être estimée à plus de 200 kilomètres, ce qui permet une utilisation quotidienne sans souci majeur. Afin de préserver l’énergie, deux modes de conduite sont disponibles : Drive ou Brake. Le premier est équivalent à celui d’une boîte automatique classique si ce n’est qu’il n’y a pas, bien entendu, de boîte sur la e-208. Le second mode autorise davantage de récupération d’énergie au levé de pied et au freinage, en descente notamment, mais sans aller jusqu’à l’arrêt complet. La e-208 dispose aussi du régulateur et du limiteur de vitesse, à l’image, encore une fois, de n’importe quel autre modèle de 208.

Peugeot e-208 : Une alternative crédible

La 208 offre des prestations intéressantes. A commencer par le fait qu’elle dispose de finitions identiques aux 208 thermiques et donc d’un niveau de confort très élevé, bien dans l’air du temps. A cela, la e-208 ajoute un agrément de conduite élevé grâce à ses très bonnes suspensions et son centre de gravité placé bas. Enfin, elle est compatible avec la charge rapide ce qui permet de se rassurer par rapport à sa polyvalence d’utilisation. Ainsi, la e-208 représente une alternative crédible pour une utilisation urbaine avec, quand même, la capacité à affronter la route sans problème. La e-208 sera commercialisée début 2020 à partir de 32 100 euros pour e-208 Active et 37 150 euros pour e-208 GT Line.

Texte : Guillaume Geneste
Photos : Constructeur