Sélectionner une page

Pollution : De nouvelles ZFE dans les grands centres urbains

Pollution : De nouvelles ZFE dans les grands centres urbains

actualités

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique et Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, ont annoncé la publication d’un décret permettant à la France de disposer d’une dizaine de zones à faibles émissions (ou ZFE) mobilité dès 2021.

Ce décret rend désormais obligatoire la mise en place de ZFE dans les territoires les plus pollués. Une étude réalisée par Santé publique France estime que la pollution de l’air est responsable de 48 000 décès prématurés par an en France. Le trafic routier est responsable de 57 % des émissions d’oxydes d’azote et d’une part significative des émissions directes de particules fines.

Pour poursuivre la réduction de la pollution atmosphérique, la loi d’orientation des mobilités a créé les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m) permettant aux collectivités de limiter la circulation des véhicules les plus polluants sur leur territoire. Quatre collectivités ont d’ores et déjà mis en place des ZFE-m en France : la Métropole de Lyon, Grenoble-Alpes-Métropole, la Ville de Paris et la Métropole du Grand Paris. En application du nouveau décret, sept nouvelles ZFE-m devront obligatoirement être mises en place par des métropoles françaises : les métropoles d’Aix-Marseille-Provence, Nice-Côte d’Azur, Toulon-Provence-Méditerranée, Toulouse, Montpellier-Méditerranée et de Rouen-Normandie ainsi que l’Eurométropole de Strasbourg.