Sélectionner une page

Mini John Cooper Works GP : Une citadine sacrément gonflée !

Mini John Cooper Works GP : Une citadine sacrément gonflée !

actualités

Mini a dévoilé lors du dernier Salon de Los Angeles une version ultime de son modèle : la John Cooper Works GP. La Mini la plus performante jamais élaborée : son moteur 2.0 l développe en effet 306 ch et elle abat le 0 à 100 km/h en seulement 5,2 secondes.

La Mini John Cooper Works GP a été dévoilé lors du Salon de Los Angeles. Limitée à 3 000 exemplaires, il s’agit d’une version radicale de la Mini. Stricte deux places, elle bénéficie de nombreuses améliorations qui lui ont permis de réaliser un tour sur la fameuse boucle nord du circuit du Nürburgring en moins de 8 minutes, soit presque 30 secondes de moins que la précédente Mini John Cooper Works GP de 2013.

Mini John Cooper Works GP : Une bête de course

La version 2019 se voit dotée d’un moteur 4 cylindres 2.0 l turbo développant 306 ch et un couple maxi de 450 Nm. Ce moteur dispose d’injecteurs inédits, un système de calage variable des arbres à cames, un vilebrequin renforcé, des pistons spécifiques, un amortissement de vibrations torsionnelles… La Mini JCW GP abat le 0 à 100 km/h en 5,2 secondes et atteint la vitesse maxi de 265 km/h. Elle reçoit un système de refroidissement et d’alimentation en huile issu de la compétition ainsi qu’un échappement sport et une boîte de vitesse Steptronic à 8 rapports avec blocage de différentiel au niveau du train avant pour améliorer la motricité. La suspension est surbaissée de 10 mm par rapport à la version « standard » John Cooper Works. Le freinage a lui aussi été revu pour répondre aux besoins d’un tel engin : étriers en aluminium, disques ventilés de 360 x 30 mm. Ils sont dissimulés derrière des jantes alliage forgées de 18’’. La structure même de la carrosserie a été rigidifiée, les silent-blocs moteur et les suspensions sont également plus rigides pour parfaire le comportement routier.

Mini John Cooper Works GP : Un look agressif

Extérieurement, inutile de vouloir passer inaperçu. La Mini JCW GP arbore en effet des boucliers spécifiques très agressifs, un aileron au niveau du toit tout aussi méchant, une jupe arrière spécifique. Le bouclier avant est largement découpe pour laisser passer un maximum d’air pour permettre le refroidissement de la mécanique. Ajoutez à cela des élargisseurs d’aile en plastique renforcés en fibre de carbone, une peinture spécifique mat, des logos GP et une numérotation pour chacun des 3 000 exemplaires, et vous conviendrez que cette Mini n’est assurément pas celle de M. tout le monde. A l’intérieur, c’est ambiance sport avec deux places seulement, des éléments insonorisant réduits à leur plus simple expression, des sièges sport avec surpiqûres rouges ou encore une barre transversale en aluminium peinte en rouge derrière les sièges pour maintenir les bagages.

La Mini John Cooper Works GP est proposée à 44 900 euros. Une finition Ultimate (+ 5 000 euros) est aussi disponible. Elle permet de profiter d’une alarme, d’une clim automatique, d’écrous de roues antivol, d’une housse de protection, d’un kit crevaison, du pack Connected Navigation Plus, des sièges chauffants, du Bluetooth avec recharge du téléphone par induction ainsi que d’un tuner DAB.