Sélectionner une page

Port du masque à deux-roues : La contre-attaque s’organise

Port du masque à deux-roues : La contre-attaque s’organise

actualités

Depuis l’annonce obligatoire du port du masque depuis vendredi 28 août pour lutter contre la propagation du coronavirus, l’ensemble des acteurs de la moto en France (FFM, FFMC, CSIAM, CNPA, CNPA ESR et Codever) se mobilise et contre-attaque cette mesure jugée inutile et dangereuse.

Le gouvernement a pris, par un arrêté du 27 août, l’obligation de porter un masque pour rouler en deux-roues dans Paris et la petite couronne. Moto, scooter, trottinette… sont concernés. Sont exemptés les vélos et joggeurs ! Ci-dessous le communiqué de presse commun des instances de la moto, à savoir la FFM, la FFMC, le Codever, la CSIAM et le CNPA, dénonçant cette décision aussi absurde que dangereuse.

La Préfecture de police de Paris a pris le 27 août un arrêté préfectoral imposant le port d’un masque de protection aux utilisateurs de deux-roues motorisés (2RM) dans Paris et la petite couronne (Hauts de Seine, Seine Saint-Denis, Val de Marne). La FFM, la FFMC, la CSIAM, le CODEVER et le CNPA entendent dénoncer fermement le danger d’une telle mesure prise en l’absence de toute concertation.

 Si la lutte contre l’épidémie de Covid-19 impose la prise de mesures sanitaires, encore faut-il que celles-ci soient adaptées et proportionnelles à l’objectif poursuivi. En l’espèce, l’imposition du port d’un masque au motard est clairement incompatible avec celui d’un casque moto, casque équipé d’une visière de protection qui se recouvre de buée dès lors qu’elle est en position fermée.

 A l’instar des cyclistes, nous demandons donc que cet arrêté ne concerne pas les utilisateurs de deux-roues à moteur qui, respectueux de la distanciation physique à observer dans les transports, participent à la fluidification du trafic et au désengorgement des transports publics.

 Prenez soin de vous, des vôtres et des autres.

FFM : fédération française de motocyclisme, qui représente les instances du sport motocycliste et les usagers de deux-roues motorisés.

 FFMC : fédération française des motards en colère, qui représente les usagers de deux-roues motorisés.

 CNPA Filière 2-Roues : conseil national des professions de l’automobile, qui représente les concessionnaires, garages et ateliers d’une part, notamment les professionnels du cycle et motocycle, et les formateurs d’autre part.

 CODEVER : collectif de défense des loisirs verts.

 CSIAM : chambre syndicale internationale de l’automobile et du motocycle, qui représente les constructeurs et importateurs de moto.

 Source : Communiqué de presse FFMC 1erseptembre