Sélectionner une page

Zones à faibles émissions : 7 nouvelles agglomérations concernées en 2021

Zones à faibles émissions : 7 nouvelles agglomérations concernées en 2021

actualités

En plus des Zones à Faibles Emissions (ou ZFE) déjà existantes (Grand Paris – c’est à dire à l’intérieur de l’A86 -, Grenoble-Alpes-Métropole, Métropole du Grand Lyon), sept nouvelles ZFE verront le jour en 2021 : Eurométropole de Strasbourg ; Métropole d’Aix-Marseille-Provence ; Métropole Nice Côte d’Azur ; Métropole Rouen Normandie ; Métropole Toulon-Provence-Méditerranée ; Montpellier Méditerranée Métropole ; Toulouse Métropole.

La Loi d’Orientation des Mobilités de 2019 défini des Zones à Faibles Émissions où seuls certains véhicules considérés comme peu polluants peuvent circuler en semaine. C’est la désormais fameuse vignette Crit’Air qui pose les règles. Les voitures et véhicules utilitaires légers sont répartis en 6 catégories, les deux et trois roues seulement 5 selon leur niveau de dépollution présent sur le véhicule et donc la date de leur première mise en circulation. Les voitures particulières immatriculées avant le 1er janvier 1997, les deux roues, tricycles et quadricycles à moteurs immatriculés avant le 1er juin 2000, les véhicules utilitaires légers immatriculés avant le 1er octobre 1997 et les poids lourds et autocars immatriculés avant le 1er octobre 2001 sont non classés et donc totalement interdits d’accès aux ZFE.

D’autres ZFE sont actuellement à l’étude et pourraient être mises en place dans les agglomérations de La Rochelle, du Grand Annecy, de Valence Romans Agglo, de Cluses-Arve et Montagnes, de la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc, de Faucigny-Glières, du Pays du Mont-Blanc, de Clermont Auvergne Métropole, d’Arras, du Grand Reims, du Grand Nancy, de la Métropole Européenne de Lille et de Saint-Étienne Métropole.