Sélectionner une page

Essai Yamaha XSR 125 2021 : Du renouveau dans le rétro !

Essai Yamaha XSR 125 2021 : Du renouveau dans le rétro !

essai moto 125 cm3

Si le vintage à toujours le vent en poupe sur le marché de la moto, l’offre sur le segment 125 se cantonne souvent aux machines low cost ou franchement exotiques. Avec son modèle XSR, déclinaison des superbes XSR 700 et 900, Yamaha propose une machine séduisante et pratique à un tarif maîtrisé. De quoi se laisser séduire ? Assurément.

Produit d’appel destiné à faire découvrir l’univers d’un constructeur, la catégorie 125 a longtemps été délaissée, à tort, par les grandes marques de deux-roues. Depuis quelques années, les huitièmes de litre de qualité font leur grand retour avec pour ambition d’être considérées comme de « vraies » moto à part entière.

Yamaha XSR 125 : Une néo-rétro à base de MT 125

Derrière son look néo-rétro, la XSR 125 n’est autre qu’une Yamaha MT revisitée. Ici, exit le design futuriste et bonjour les formes qui rappellent les belles machines d’antan mâtinées d’équipements modernes. Phares ronds à leds et compteur numérique côtoient un réservoir bombé, un guidon large, une selle vintage, des pneumatiques typés scrambler et des jantes noir mat du plus bel effet. Certains détails de finition à l’image de cette plaque en acier ou de ces embouts de guidon nous plongent encore plus dans le passé. A n’en pas douter, cette XSR 125 affiche un style qui ne laissera pas indifférent les possesseurs de permis B désireux de rouler au guidon d’une moto qui a tout d’une grande.

Yamaha XSR 125 : 15 chevaux sous le châssis

Au cœur d’un très sérieux et costaud cadre Delta Box remanié pour l’occasion, les ingénieurs nippons amortissent encore une fois les organes de la MT-125. Nous retrouvons donc un monocylindre 4 temps injection à refroidissement liquide délivrant une puissance de 15 chevaux (la limite légale) à 10 000 tr/min. La particularité de ce bloc réside dans son système de distribution variable qui optimise le couple et la puissance selon les différentes phases de régime moteur. Pour le reste, la partie-cycle se distingue de sa cousine par son disque avant de 267 mm de diamètre à étrier deux pistons axial et non radial.

Derrière son look néo-rétro, la XSR 125 n’est autre qu’une Yamaha MT revisitée.

Le monocylindre 4 temps injection à refroidissement liquide délivre une puissance de 15 chevaux (la limite légale) à 10 000 tr/min.

La partie-cycle se distingue de sa cousine MT-07 par son disque avant de 267 mm de diamètre à étrier deux pistons.

Le freinage est convaincant même si l’ABS au niveau du frein arrière à tendance à se déclencher un peu trop rapidement.

Assurément, si vous souhaitez rouler avec style tout en profitant d’un réseau et d’une fiabilité reconnue, la XSR 125 est peut-être la machine qu’il vous faut.

Yamaha XSR 125 : Équipement sommaire

Moto dépouillée oblige, les équipements proposés sur la XSR 125 sont plus que limités. Pas de bulle, pas dosseret, pas de carénage proéminent… la japonaise vous offre le strict minimum à savoir un compteur numérique peu visible au soleil et peu conseillé aux presbytes. Cette très belle pièce, dont les différentes informations se sélectionnent sur le côté, indique le rapport engagé, le kilométrage total et partiel ainsi que la jauge d’essence à segments. Côté technologie, rien de folichon non plus à part l’ABS avant/arrière qui évite le blocage des roues sur sol précaire ou lors des freinages réflexes.

Yamaha XSR 125 : Quand on arrive en ville… tout le monde bave.

Machine de poseur par excellence, la XSR 125 est particulièrement à l’aise aux terrasses des cafés. Taillée pour flatter la rétine des passants, la belle japonaise mise sur son originalité pour séduire. Moins exubérante qu’une Husqvarna 125 Svartpilen et moins techno qu’une Honda CB125R, la XSR ne manque pas de charme pour autant. Attirante en statique, elle n’en reste pas moins redoutable en dynamique. Sa hauteur de selle contenue, sa boite de vitesse précise et son guidon large assurent une prise en main aisée. La souplesse du moteur participe également à cette facilité de conduite en ville.

Par-delà les villes, la XSR 125 se montre plutôt à l’aise grâce à son moteur enjoué et toujours disponible.

Le guidon large de la XSR 125 assure une prise en main aisée.

Les pneumatiques à grosse sculptures se montrent un peu flou sur l’angle.

Au cœur d’un très sérieux et costaud cadre Delta Box remanié pour l’occasion, les ingénieurs nippons amortissent encore une fois les organes de la MT-125.

En plus de son look aguicheur et intemporel, la belle japonaise profite d’un moteur et d’un châssis au top de la catégorie sans faire exploser votre portefeuille pour autant.

Yamaha XSR 125 : Pas maladroite loin des métropoles

Par-delà les villes, la XSR 125 se montre plutôt dans son élément grâce à son moteur enjoué et toujours disponible. Certes, la limite des 15 chevaux est rapidement atteinte, mais il y franchement de quoi s’amuser si vous jouez un peu de la boite de vitesse. Légère, vive et malgré tout stable sur l’angle, la Yamaha avoue peu de limites au plaisir de conduite. Si l’on veut chipoter un peu, les pneumatiques à grosse sculptures se montrent un peu flous sur l’angle, mais ils font très bien le travail dans la plupart des conditions. Le rapport look/sensation est donc largement en leur faveur. Le freinage est également convaincant même si l’ABS au niveau du frein arrière à tendance à se déclencher un peu trop rapidement.

Yamaha XSR 125 : Conclusion

Yamaha a clairement réussi son coup en recyclant sa MT-07 à la sauce néo-rétro. En plus de son look aguicheur et intemporel, la belle japonaise profite d’un moteur et d’un châssis au top de la catégorie sans faire exploser votre portefeuille pour autant. Assurément, si vous souhaitez rouler avec style tout en profitant d’un réseau et d’une fiabilité reconnue, la XSR 125 est peut-être la machine qu’il vous faut.

Équipement pilote

Casque Shark Citycruiser
Type de coque : résine thermoplastique injectée
Poids : 1350 gr (+/- 50 g)
Ecran solaire : interne
Intercom : Compatible Sharktooth
Taille : du XS au XL

Blouson DMP Sun Mesh Evo
Matière :
100% polyester
Doublure : fixe en mesh
Coloris : gris, noir
Protections : amovibles à mémoire de forme aux coudes et aux épaules
Tailles : XXS au 4XL

Gant Bering Zayane GTX
Matière : Cuir et textile
Saisonnalité : Mi-saison
Doublure : Membrane Gore-Tex imperméable
Touch screen : oui

Chaussure Segura Greez
Matière extérieure :
Cuir de Vachette
Membrane : Etanche
Homologation : CE EPI
Taille : du 40 au 46