Sélectionner une page

Essai Brixton Crossfire 500 : Du style… mais pas seulement !

Essai Brixton Crossfire 500 : Du style… mais pas seulement !

essai moto

Présentée au salon de Milan 2019, la Brixton Crossfire 500 avait fait l’effet d’une petite bombe à l’époque. Avec son style néo-rétro totalement assumé et maîtrisé, qui aurait pu croire que cette « petite » chinoise développé par le groupe autrichien KSR viendrait tutoyer les plus belles productions japonaises, européennes ou anglaises. Pourtant, la Crossfire 500 n’est pas seulement l’une des motos A2 les plus sexy du marché, c’est aussi une machine vraiment cohérente en termes d’agréments de conduite et de prestations globales.

Si l’adage « qui achète chinois achète deux fois » se vérifie encore sur certains produits, il faut bien avouer que les modèles essayés dernièrement sur le site s’éloignent de plus en plus de ce cliché récurrent. Faites un tour du côté de notre test de la CF MOTO 300 NK et vous comprendrez aisément les pas de géants réalisés par la Chine ces deux dernières années sur le segment du deux-roues. Dernier exemple en date, cette Brixton Crossfire 500 qui a franchement tout d’une grande.

Présentée au salon de Milan 2019, la Brixton Crossfire 500 avait fait l’effet d’une petite bombe à l’époque.

Le réservoir plat et tout en longueur reprend la forme du X cher à Brixton.

Côté freinage, les prestations sont d’excellentes qualités avec un ABS qui se déclenche assez tard à l’avant.

Soulignons par exemple la présence d’un éclairage full led avec, amusant, les quatre points cardinaux !

La Crossfire 500 n’est pas seulement l’une des motos A2 les plus sexy du marché, c’est aussi une machine vraiment cohérente en termes d’agréments de conduite et de prestations globales.

Brixton Crossfire 500 : Lookée comme jamais

Très inspiré par l’univers de la marque Husqvarna, la Brixton Crossfire 500 séduit par son approche esthétique ultra minimaliste et très tranchée. Le réservoir plat et tout en longueur reprend la forme du X cher à Brixton. La marque n’hésite d’ailleurs pas à multiplier les clins d’œil sur de nombreux éléments de la machine sans jamais tomber dans l’ostentatoire mal placé ou de mauvais goût. Cette maîtrise visuelle se retrouve dans l’utilisation d’une plaque d’immatriculation déportée pour conserver l’aspect aérien de la partie arrière. Autre bon point, la qualité de fabrication fait un véritable bond en avant comparé aux petites cylindrées proposées jusqu’ici par Brixton. Les ajustements sont précis, les finitions sont soignées et les fils bien dissimulés sur une machine pourtant très dénudée. Un dernier effort pourrait être fait sur la présentation des commodos, mais il faut bien que le tarif agressif se ressent quelque part.

Brixton Crossfire 500 : Equipements dans l’air du temps

Le gap qualitatif se traduit également au niveau des éléments techniques utilisés sur cette Brixton. Soulignons par exemple la présence de suspensions Kayaba, d’une centrale ABS Bosch, d’un levier d’embrayage réglable, de pneumatiques Pirelli et d’un éclairage full led. Le tableau de bord rond numérique affiche le rapport engagé, la jauge à essence, l’heure, la vitesse, la température moteur, le kilométrage total et partiel. Malgré leur petite taille, les indications restent lisibles même en plein soleil. Côté aspects pratiques… ne cherchez pas, vous n’en trouverez pas. La Crossfire 500 se la joue dépouillée et c’est très bien comme ça.

Le bicylindre est plein d’enthousiasme et ses vibrations son parfaitement filtrées.

A main droite, nous retrouvons la commande de coupe-contact, la position des feux, le démarreur électrique.

Le gap qualitatif se traduit également au niveau des éléments techniques utilisés sur cette Brixton.

Un dernier effort pourrait être fait sur la présentation des commodos.

Une fois en selle, le réservoir long et rectiligne nous invite à conduire les bras très allongés et le buste bien droit façon élève parfait du permis de conduire.

Brixton Crossfire 500 : Motorisation… un air de déjà vu

Pièce centrale de la Brixton Crossfire 500, difficile de passer à côté du bicylindre vertical 100 % visible sur ce modèle. Les plus connaisseurs reconnaitront sans doute le moteur de la Honda CB et pour cause, nous ne sommes pas loin du copier-coller aussi bien en termes de technologie que de caractéristiques techniques. Ce bloc injection à refroidissement liquide double ACT 4 soupapes développe donc 47,6 cv à 8 500 tr/min et 43 Nm de couple à 6 750 tr/min. Des chiffres qui permettent donc à la Brixton d’être homologuée A2 dès sa sortie de magasin. Une excellente nouvelle pour les nouveaux permis qui vont pouvoir se faire la main sur une machine très séduisante à prix contenu.

Brixton Crossfire 500 : Easy rider

Une fois en selle, le réservoir long et rectiligne nous invite à conduire les bras très allongés et le buste bien droit façon élève parfait du permis de conduire. Les plus sportifs pourront tout de même charger l’avant quand l’envie d’attaquer survient, mais la Crossfire devient alors plus physique. A bas régime, le moteur à tendance à cogner est de micros à-coups d’injection se font ressentir à l’accélération, mais rien de rédhibitoire rassurez-vous. Le bicylindre est plein d’enthousiasme et ses vibrations son parfaitement filtrées. Pour ne rien gâcher, la sonorité plutôt valorisante lors des montées en régime donne la sensation de chevaucher une plus grosse cylindrée. La partie-cycle en acier offre un mix parfait entre rigidité et souplesse. La Brixton permet d’élever le rythme sans se tordre dans tous les sens, mais sans se comporter comme un bout de bois non plus. Côté freinage, les prestations sont d’excellentes qualités avec un ABS qui se déclenche assez tard à l’avant. Le constat est plus contrasté au niveau des suspensions. Elles font parfaitement le travail pour garder la moto collée au sol, mais elles manquent un peu de confort au quotidien. Cette Brixton 500 demande de toute façon quelques compromis pour en faire une compagne journalière.

Brixton Crossfire 500 : Conclusion

Pour moins de 6 000 euros, Brixton vous propose de rouler sur une moto neuve homologuée A2 au design redoutable et au plaisir de conduite bien présent. Radical dans son style, mais conciliante au quotidien pour peu que vous acceptiez son positionnement assez tranché, elle devrait faire la joie de celles et ceux qui veulent frimer sans se ruiner et sans rogner sur des équipements de qualité.

Équipement pilote

Casque Shoei Glamster (essai vidéo cliquez ici)
Tailles : XS à XXL
Coloris : unis ou décos
Prix : Uni/Métal/Mat : 449 € – Graphic : 549 €

Blouson Segura Chester
– Cuir buffalo
– Doublure complète thermique amovible
– Protections coudes et épaules CE
– Poche dorsale CE.
– 2 poches externe, 2 intérieure + poche portefeuille.
– Tailles : du S au XXXL
– Prix : 419,90 euros