Sélectionner une page

Essai casque Shoei Glamster : Style rétro, qualité et confort

Essai casque Shoei Glamster : Style rétro, qualité et confort

Test équipement

Toujours à la pointe de la tendance, Shoei s’attaque aux marchés des hipsters et à tous les motards qui souhaitent rouler avec style sans rogner sur leur sécurité. Avec son look minimaliste rappelant les casques intégraux de compétition des années 1970, le Glamster semble répondre à tous les cahiers des charges : du style, de la qualité et du confort.

 Depuis quelques années, la mode est au vintage sur le marché du deux-roues. Pour parader avec classe, il est obligatoire d’enfiler la panoplie du parfait « gentleman rider ». Souci, les casques rétro ont la fâcheuse tendance à proposer des prestations…très à l’ancienne justement. Pour combler cette lacune, Shoei dégaine le produit qui met tout le monde d’accord.

Avec son Glamster, Shoei dégaine le produit qui met tout le monde d’accord sur le marché du casque vintage.

Visuellement, le Glamster fait tout de suite mouche avec son design rond, compact et épuré.

Les très larges aérations avec grille apparente à l’avant du casque apportent un vrai charme rétro.

Notez la très belle platine ronde avec vis cruciforme apparente

Shoei Glamster : Délicieusement rétro

Visuellement, le Glamster fait tout de suite mouche avec son design rond, compact et épuré. Sa mentonnière fine et proéminente rappelle les anciens casques de Grand-prix vitesse à l’époque où les pilotes étaient de véritables héros. L’épaisseur et la qualité de la peinture utilisée donne une impression de très grande qualité à l’image de la finition générale du Glamster. Tout est parfaitement intégré derrière un aspect général délicieusement rétro.

Notons par exemple les très larges aérations avec grille apparente à l’avant du casque, la très belle platine ronde avec vis cruciforme apparente ou encore les pressions discrètes sur chaque côté du Glamster. Autre subtilité, la partie mécanique pour soulever et rabattre l’écran est entièrement visible. L’aération frontale est plus classique dans sa forme et sa matière, mais elle ne jure pas pour autant avec le reste du casque. Rien à redire au chapitre cosmétique, le Glamster est une très belle pièce.

Naturellement, le système de fermeture est confié à une boucle double D, ultra sécurisante, facile à ajuster et dans les standards des casques d’époque. Malgré la compacité du Glamster, l’enfilage est évident et les mousses en tissu 3D démontables et lavables sont agréables au toucher. Ces mousses profitent d’ailleurs d’un système d’extraction d’urgence en cas d’accident.

Shoei Glamster : En dynamique

En dynamique, la fine mentonnière offre un champ de vision fort appréciable et le poids contenu de 1 200 grammes se fait rapidement oublier. Le confort et la ventilation ne sont pas aussi poussés que sur un casque GT, mais le Glamster n’est pas incommodant pour autant. L’écran offre une parfaite imperméabilité aux perturbations aérodynamiques et climatiques. Un écran fumé rétractable aurait été appréciable, mais cette option aurait complexifié le Glamster et lui aurait peut-être fait perdre son charme d’antan.

Shoei Glamster : Conclusion

A l’heure du bilan, il est facile de donner une excellente appréciation à ce Shoei Glamster. Ce casque est tout simplement le plus abouti du genre sur le marché que ce soit en termes de design ou de qualité de construction. Si vous deviez choisir un casque pour faire le beau sans risquer votre peau, c’est bien ce Glamster qu’il vous faut.