Sélectionner une page

Essai Honda X-ADV : Crossover urbain

Essai Honda X-ADV : Crossover urbain

essais

Présenté sous forme de prototype en novembre 2015, le Honda ADV City Adventure Concept a immédiatement remporté l’adhésion du grand public. A mi-chemin entre une moto et un scooter, cet Integra sauce tout-terrain est rapidement devenu réalité pour le plus grand bonheur des citadins à l’âme de baroudeur. Le X-ADV est aujourd’hui l’un des deux-roues les plus prisés du marché.

 Honda a toujours le chic pour frapper là où on ne l’attend pas. Après une DN01 venu d’une autre galaxie, un Integra hors-du commun et une Vultus digne d’un roman de science-fiction, le X-ADV a totalement bousculé les codes du segment. Premier crossover urbain du genre, il a littéralement pris de court la concurrence. 4 ans après sa sortie, il n’a rien perdu de son originalité et de son efficacité.

Présenté sous forme de prototype en novembre 2015, le Honda ADV City Adventure Concept a immédiatement remporté l’adhésion du grand public.

Rapport engagé, jauge d’essence à segment, horloge, calendrier, température moteur, température extérieure, degré d’intervention de l’anti-patinage, multiples trip partiels… tout y est.

Le tableau de bord principal est secondé par une fenêtre intégrant les voyants ABS, Smartkey et neutral.

Le coffre sous la selle avec vérin hydraulique permet de loger un casque intégral.

Le X-ADV est un hybride qui bouscule tous les codes établis à commencer par son look totalement en marge de la production actuelle.

Essai Honda X-ADV : Un ADN tout-terrain très marqué

Honda et le tout-terrain, c’est une grande histoire d’amour. Si la marque ailée s’est illustrée dans les plus grandes compétition de motocross à travers le monde, elle est surtout connue pour ses grandes victoires au rallye Paris-Dakar au milieu des années 1980. Cet héritage se retrouve fortement dans les gênes du X-ADV qui pourrait presque être qualifié d’Africa Twin version « scooter ». Les guillemets sont de mise car la marque japonaise insiste sur le fait que ce modèle n’est ni un scooter ni une moto. C’est un hybride qui bouscule tous les codes établis à commencer par son look totalement en marge de la production actuelle. Anguleux, sportif, haut sur patte et entièrement carénée, il est à la fois aérien comme une machine de cross et statutaire comme les SUV si prisés des automobilistes. Comme à l’accoutumée chez Honda, la finition laisse littéralement bouche-bée malgré le côté déstructuré du design. Des ajustements de carrosserie, en passant par la qualité des matériaux utilisés, rien n’est négligé. Que l’on aime ou que l’on déteste, impossible de rester de marbre devant l’originalité et la qualité de fabrication du X-ADV qui frôle le sans faute absolu.

Essai Honda X-ADV : Entre scooter et moto, son cœur balance

Avec ses larges marche-pieds en plastique, sa boite automatique, son carénage intégral et son coffre sous la selle avec vérin hydraulique permettant de loger un casque intégral, le Honda X-ADV fait immédiatement penser à un scooter. Pourtant, à y regarder de plus près, il embarque également un cadre moto, des jantes de 15 et 17 pouces, une fourche inversée réglable, des pneumatiques sculptés et un mono-amortisseur Pro-Link réglable. Sous la carrosserie, nous retrouvons un bicylindre en ligne 4 temps à refroidissement liquide de 745 cm3. Ce moteur injection simple arbre à came en tête 8 soupapes, développe 54 cv à 6250 tours minutes. Côté équipement, le japonais propose une bulle réglable manuellement en hauteur, des protège-mains d’origine, des poignées passager et un superbe tableau de bord LCD qui fourmille d’informations aussi précises que lisibles. Rapport engagé, jauge d’essence à segment, horloge, calendrier, température moteur, température extérieure, degré d’intervention de l’anti-patinage, multiples trip partiels…tout y est. Cet écran est secondé par une fenêtre intégrant les voyants ABS, Smartkey et neutral. La selle et la trappe à essence se déverrouillent automatiquement depuis le contacteur électronique. Ce dernier permet d’enclencher le neiman ou de démarrer le véhicule sans sortir la clé de sa poche. Notons enfin la présence d’un frein de parking permettant d’immobiliser le véhicule lorsque vous stationnez.

Le châssis parfaitement équilibré du X-ADV apporte une vraie sérénité en courbe.

Le X-ADV embarque un cadre moto, des jantes de 15 et 17 pouces.

Le japonais propose une bulle réglable mécaniquement en hauteur.

La selle et la trappe à essence se déverrouillent automatiquement depuis le contacteur électronique. Ce dernier permet d’enclencher le neiman ou de démarrer le véhicule sans sortir la clé de sa poche.

Premier crossover urbain du genre, le X-ADV a littéralement pris de court la concurrence. 4 ans après sa sortie, il n’a rien perdu de son originalité et de son efficacité.

Essai Honda X-ADV : Pensé pour dominer la ville… et s’échapper à la campagne

Ne nous y trompons pas, sous ses airs de baroudeur assumé, le Honda X-ADV est un urbain accompli qui trouve la majorité de son public au cœur des villes. Il est même devenu l’un des deux-roues les plus en vogue chez les citadins souhaitant se déplacer autrement. Proposant une position de conduite très en hauteur, le buste bien droit comme sur une machine de tout-terrain, le X-ADV permet de dominer le flot de circulation. Sa bonne garde au sol et ses amortisseurs à grand débattement en font également une arme redoutable pour franchir les trottoirs et autres difficultés avec une aisance déconcertante. Là où la X-ADV passe, les autres scooters trépassent. Haut sur patte, le japonais n’en est pas moins maniable pour autant. Malgré une certaine inertie de la direction à basse vitesse, il se faufile comme un chat au cœur des embouteillages et son châssis parfaitement équilibré apporte une vraie sérénité en courbe. Moins efficace qu’un maxi-scooter ou qu’une une moto GT, la protection offerte est tout de même dans la bonne moyenne, l’espace aux genoux est généreux et les plateformes plutôt accueillantes pour les pieds malgré un petit manque de largeur au niveau des malléoles. La hauteur de selle de 820 mm est dans la moyenne haute de la catégorie, les petits gabarits devront donc jouer de la pointe des pieds pour contenir les 238 kilos en ordre de marche de l’engin.

Essai Honda X-ADV : Moteur et DCT à l’unisson

Niveau motorisation, le X-ADV n’est pas un monstre de puissance, mais il se démarque par sa formidable souplesse et son couple omniprésent. Il est parfaitement secondé par une boite DCT automatique à double embrayage. Pour faire simple, le conducteur n’a pas à se soucier de passer les vitesses, le X-ADV fait tout à sa place. Il lui reste tout de même la possibilité de passer en mode sport pour profiter de meilleures accélérations ou d’enclencher le mode semi-automatique pour jouer avec les rapports comme avec les palettes au volant d’une voiture de sport. Autre avantage du Honda, il est parfaitement adapté pour les escapades peri-urbaines. Sa monte pneumatique typée trail, sa bonne garde au sol et sa grande capacité d’amortissement lui permettent de sillonner tous types de routes et même de s’échapper sur de petits chemins si le cœur vous en dit.

Résumé le X-ADV à un simple SUV sur deux-roues seraient bien trop réducteur. Le Honda a de vraies qualités hors-bitume et son agilité en ville le rende redoutable pour tous vos trajets urbains.

À main droite, le pilote dispose d’une commande pour passer en mode sport et profiter de meilleures accélérations.

Sur le commodo gauche, le pilote peut jouer avec les rapports comme avec les palettes au volant d’une voiture de sport.

Sa bonne garde au sol et ses amortisseurs à grand débattement en font également une arme redoutable pour franchir les trottoir.

Le Honda X-ADV bouscule tous les codes établis à commencer par son look totalement en marge de la production actuelle.

Essai Honda X-ADV : Conclusion

Résumé le X-ADV à un simple SUV sur deux-roues seraient bien trop réducteur. Le Honda a de vraies qualités hors-bitume et son agilité en ville le rende redoutable pour tous vos trajets urbains. Capable de tout faire, c’est un véritable couteau-suisse qui se démarque autant par son look original que par ses aptitudes dynamiques. Décidemment, Honda n’a pas fini de nous étonner.

 

Équipement pilote

Casque modulable vintage HJC V90
Tailles : XS à XXL
Coloris : Noir, Blanc, Gris
Semi-mat : noir
Prix : 319,90 euros TTC

Blouson Segura Natcho
Tailles : du S au XXXL
Coloris : noir/gris ou kaki
Prix : 239 euros