Sélectionner une page

Essai Opel Corsa-e : Une citadine électrique polyvalente et performante

Essai Opel Corsa-e : Une citadine électrique polyvalente et performante

essais

Disposer d’une voiture 100 % électrique n’est pas nouveau pour Opel qui a déjà disposé de deux générations d’Ampera dans son catalogue. Passée dans le giron du groupe PSA, la marque allemande commercialise désormais la Corsa-e.

L’Opel Corsa partage de nombreux éléments techniques avec sa cousine la Peugeot 208. A commencer, dans le cas de la Corsa-e, par sa plateforme et son moteur électrique affichant une puissance maxi de 100 kW, soit 136 ch. Une puissance largement suffisante pour une auto à vocation avant tout urbaine même si la route ne lui fait pas peur. Estimer la part des ventes de la Corsa-e dans le volume global des ventes de Corsa est un exercice difficile. Cependant, le constructeur espère que la version 100 % électrique puisse atteindre les 15 % des ventes. Il faut dire que, pour y parvenir, la Corsa-e ne manque pas d’arguments.

L’Opel Corsa partage de nombreux éléments techniques avec sa cousine la Peugeot 208.

Seuls quelques petits détails permettent de distinguer cette version électrique d’une Corsa thermique comme le badge « e » présent sur la carrosserie.

Les jantes arborent, à l’arrêt, un design original et pas forcément du goût de tout le monde.

Le constructeur espère que la version 100 % électrique puisse atteindre les 15 % des ventes.

Opel Corsa-e : Un look réussi

Du point de vue esthétique, seuls quelques petits détails permettent de distinguer cette version électrique d’une Corsa thermique : le badge « e » présent sur la carrosserie (sur les montants de portes et sur le hayon), la disparition du pot d’échappement et les jantes spécifiques, afin de limiter les perturbations aérodynamiques des roues et ainsi optimiser l’autonomie. Au passage, ces jantes arborent, à l’arrêt, un design original et pas forcément du goût de tout le monde. Sinon, la Corsa-e est une Corsa : mêmes dimensions, même espace habitable, les batteries étant parfaitement intégrées dans le plancher grâce à l’étude de cette version dès l’élaboration de la plate-forme e-CMP.

Opel Corsa-e : Le même intérieur

Même sensation dans l’habitacle. Le temps où les modèles électriques se devaient d’afficher un intérieur spécifique au pseudo look de vaisseau spatial est révolu. La Corsa-e arbore le même intérieur que n’importe quelle autre Corsa. Un intérieur un peu triste puisque très sombre et revêtu de noir. Seul le tableau de bord numérique de 7’’ est spécifique ; il s’avère globalement plaisant malgré une qualité d’intégration quelconque. Bien entendu, le levier de vitesse classique laisse sa place à celui de la version à boîte automatique (PRND) de la Corsa thermique avec en plus, un mode « B » pour Brake qui favorise la recharge des batteries au levé de pied. A cela, il faut ajouter les trois modes de conduite qui font varier le niveau de puissance du moteur, donc sa consommation d’électricité et donc l’autonomie : Eco (qui permet de disposer de 60 kW / 82 ch et donc de l’autonomie maximale), Normal (80 kW / 110 ch, le mode standard) et Sport (100 kW / 136 ch pour profiter des performances maximales du moteur au détriment de l’autonomie). Ces différents modes sont sélectionnables depuis un interrupteur au niveau de la console centrale, entre les sièges avant. La gamme de la Corsa-e comprend trois niveaux de finition : Edition (à partir de 30 650 €) ou Elegance (32 650 €) pour le grand public auxquels il convient d’ajouter une version Business dédiées aux entreprises. La dotation de série est bonne et la liste des options fait principalement appel à divers packs d’équipements, là encore de façon assez classique.

La gamme de la Corsa-e comprend trois niveaux de finition : Edition, Elegance ou Business

Seul le tableau de bord numérique de 7’’ est spécifique ; il s’avère globalement plaisant malgré une qualité d’intégration quelconque.

Le Corsa-e dispose d’une prise Combo CCS qui lui permet d’utiliser des stations de charge rapide en courant continu jusqu’à 100 kW.

Pour parvenir aux 337 km d’autonomie maximale, il faudra privilégier le mode Eco.

Opel Corsa-e : Une auto polyvalente

Grâce à l’intégration des batteries dans le plancher de la Corsa-e, cette version électrique offre le même espace à bord que les autres Corsa. Il permet d’accueillir sans souci quatre adultes même si la voiture est une cinq places, le siège central étant étroit. L’espace aux jambes pour les passagers arrière est satisfaisant, tout comme le volume de coffre qui est de 267 litres sous le cache-bagages, une valeur dans la bonne moyenne de la catégorie. En revanche, c’est l’accès aux places arrière qui s’avère tout aussi problématique que sur la 208 du fait de la découpe des portes en partie basse. Mieux vaut être jeune ou encore souple. Heureusement, les sièges sont confortables.

Opel Corsa-e : Un bel agrément de conduite

La prise en main de la Corsa-e est très facile. Une fois le contact mis et la position D enclenchée (et éventuellement le mode de conduite même si le mode Normal semble la position la plus naturelle et logique au quotidien), il suffit d’appuyer sur l’accélérateur pour que la Corsa-e s’arrache, de belle façon d’ailleurs grâce au couple disponible dès le premier tour de roue. Le silence de fonctionnement est élevé et l’insonorisation bonne, y compris à vitesse élevée. Il convient tout de même de ne pas avoir le pied droit trop lourd sinon la batterie de 50 kWh (216 cellules réparties en 18 modules garantie 8 ans ou 160 000 kilomètres) a tendance à se vider rapidement. C’est là le seul défaut de n’importe quelle voiture électrique. En ville, le système de récupération d’énergie n’est pas forcément très efficace ; il remplit parfaitement son rôle sur les grands axes urbains ou sur route. Pour parvenir aux 337 km d’autonomie maximale (WLTP), il faudra privilégier le mode Eco, avoir le pied droit léger et privilégier la récupération d’énergie. Cependant, la Corsa-e reste une auto agréable à utiliser au quotidien et, disposant d’une prise Combo CCS qui lui permet d’utiliser des stations de charge rapide en courant continu jusqu’à 100 kW, elle peut récupérer 80% de capacité en seulement 30 minutes. A noter qu’Opel propose un large panel de solutions de recharge et que les temps de charges varient entre 5 et 17h selon la puissance de la prise sur laquelle est branchée la voiture. Opel propose en option (1 170 €) un système de chargeur universel qui comprend plusieurs adaptateurs de câbles permettant de recharger sur n’importe quelle prise ou presque. Un plus pour partir l’esprit tranquille.

Essai réalisé par Guillaume Geneste – Photos constructeurs