Sélectionner une page

ESSAI GIVI X.22 PLANET HYPER : Un casque Jet bien dans son temps

ESSAI GIVI X.22 PLANET HYPER : Un casque Jet bien dans son temps

Test équipement

Nouveau venu dans la gamme des casques Givi, le X.22 Planet Hyper est un modèle jet contemporain qui offre tout ce que l’on est en droit d’attendre de la part du fabricant italien. Du style, de la praticité, du confort, et bien évidemment, un maximum de protection.

 Avec son design moderne, presque sportif, et ses éléments graphiques acérés, ce nouveau Givi est parfaitement en phase avec son époque. Souci du détail, les inserts en plastiques au niveau des ventilations rappellent la couleur des stickers qui ornent la peinture mâte. Comme à l’accoutumée chez le manufacturier italien, la finition générale et de très bonne facture et le produit dégage une belle impression de solidité.

Comme à l’accoutumée chez le manufacturier italien, la finition générale et de très bonne facture et le produit dégage une belle impression de solidité.

La fermeture est confiée à un système micrométrique permettant d’ajuster la jugulaire au plus près.

Proposé du XS au XXL pour un poids d’environ 1350 grammes, ce casque embarque une coque externe en thermoplastique et des mousses hypoallergéniques amovibles et lavables.

Avec son design moderne, presque sportif, et ses éléments graphiques acérés, ce nouveau Givi est parfaitement en phase avec son époque.

GIVI X.22 PLANET HYPER : bien dans son temps

Pour mieux appréhender ce Givi X.22 Planet Hyper, un petit tour par la fiche technique s’impose. Proposé du XS au XXL pour un poids d’environ 1350 grammes, ce casque embarque une coque externe en thermoplastique et des mousses hypoallergéniques amovibles et lavables. Il se caractérise notamment par son immense écran principal anti-rayures secondé par un deuxième écran interne fumé et amovible. La fermeture est confiée pour sa part à un système micrométrique permettant d’ajuster la jugulaire au plus près.

L’absence de mentonnière et le bon équilibre du X.22 permettent un enfilage aisé. Le confort est très appréciable avec des mousses qui épousent harmonieusement les joues et une coque qui ne vient pas comprimer le front. Première constatation, le champ de vision offert par l’écran principal est immense et la qualité optique de ce dernier est excellente. Malheureusement, cette surface n’est pas traitée contre la buée et il faudra composer avec ce défaut les jours de mauvais temps d’autant que ce modèle ne propose pas de Pinlock. Le X.22 se rattrape au niveau de son aération supérieure qui se manipule aisément même avec de gros gants. Pas besoin de tâtonner des heures pour chercher un peu de fraicheur sur le haut du crâne, tout est à portée de main.

GIVI X.22 PLANET HYPER : En action

En action, le Givi montre de belles dispositions. Il filtre correctement les bruits extérieurs et son écran XXL dévie efficacement les remous aérodynamiques. Cet écran dispose d’ailleurs de 4 positions crantées pour rouler avec plus ou moins d’air sur le visage. De son côté, l’écran fumé est un peu dur à actionner mais il tombe parfaitement au centre du nez. Idéalement répartis, les 1350 grammes du X.22 Planet Hyper se font rapidement oubliés même sur les longs trajets.

GIVI X.22 PLANET HYPER : Conclusion

 A l’heure du bilan, difficile de reprocher quoi que ce soit à ce nouveau casque Givi. Il présente bien, et même très bien. Il se montre confortable, facile à manipuler et cohérent dans les fonctions qu’il propose. Les deux reproches principaux restent donc une arrivée de la buée trop rapide à l’arrêt et des mécanismes un peu rugueux qui sont pourtant gage d’une vraie solidité. Pour le reste, le X.22 coche toute les cases du casque jet urbain bien dans son temps.