Sélectionner une page

Interview Matthieu Brinon, Directeur commercial marketing et communication de Peugeot Motocycles

Interview Matthieu Brinon, Directeur commercial marketing et communication de Peugeot Motocycles

reportages

Matthieu Brinon, Directeur commercial marketing et communication de Peugeot Motocycles a accepté de répondre aux questions d’Urbaanews sur le développement de la marque française suite au changement d’identité et faire le point sur les futurs modèles 2021.

Quelle est la place de Peugeot Motocycles sur le marché des deux-roues en France ? En quoi la marque Peugeot se démarque-t-elle de ses principaux concurrents ?

En 2020, le véhicule 2 roues le plus vendu en France, toutes catégories confondues, a été le Kisbee pour la 2ème année consécutive. Le nouveau Peugeot Metropolis (ndlr : essai complet en cliquant ici) a aussi réalisé une belle performance commerciale depuis son lancement au début de 4ème trimestre 2020. Les chiffres sur la fin d’année 2020 ont été très encourageants en termes de parts de marché.

Notre marque se démarque de ses concurrents, d´une part par sa largeur de gamme puisqu´elle s´étend du 50cc ou 400cc en proposant des deux et trois roues, d´autre part puisque les clients peuvent choisir entre motorisation thermique ou électrique. Il est également important de noter que le choix de nos clients dépend des distances qu´ils ont à parcourir quotidiennement et du style qu’il désire adopter. Pour cela notre gamme propose des scooters destinés à un usage urbain, périurbain ou à des plus longues distances, le tout en offrant plusieurs styles : sportif, néo retro, grandes roues, GT ou 3 roues par exemple.

Suite aux changements de l’identité de Marque Peugeot, quelle est la nouvelle stratégie de développement de la marque ?

Peugeot Motocycles adopte une nouvelle identité de marque incarnant sa montée en gamme et son caractère visionnaire. Ce nouveau positionnement Premium marque une nouvelle ère marquée par les lancements de nouveaux modèles en 2021 et se prolongera en 2022/2023. Notre expansion internationale vient renforcer ce nouvel élan comme le montrent les premiers résultats de notre partenariat avec Thaco au Vietnam et dans la région Asean.

Quels sont les modèles dans lesquels vous placez le plus d’espoir ? Pourquoi ?

La marque ne fait pas de « paris » sur un modèle particulier, les clients trouvent dans notre marque la solution à leurs besoins de mobilité, quels qu’ils soient. Les derniers lancements correspondent à des modèles Premium sur leur segment : Pulsion (ndlr : essai complet en cliquant ici) et Peugeot Metropolis. Ces deux modèles proposent des versions équipées de l´i-connect et sont fabriqués dans notre usine historique de Mandeure, dans le Doubs. Des modèles tels que Kisbee, Django et Speedfight sont aussi d´une très grande importance, les uns pour leur performance commerciale, les autres pour leur style ! Enfin, le e-Ludix, le scooter électrique né du best-seller Ludix est notre offre sur le segment des scooters électriques. La demande de mobilité électrique 2 roues est, jusqu’à présent, issue des clients BtoB (last mile delivery, moto sharing) mais nous observons que les clients particuliers commencent à représenter une part importante de notre clientèle. Notre marque, et plus particulièrement notre département R&D, travaille sur les mobilités du futur !

Pensez-vous que les deux-roues (motorisés ou non) représentent désormais un nouveau mode de déplacement urbain ? S’agit-il pour vous d’un mouvement de fond ou d’un phénomène de mode ?

Depuis quelques années déjà, et ce dans les principales villes, les déplacements quotidiens sont de plus en longs : routes engorgés, stationnements plus limités et restrictions dues à la pollution qui sont de plus en plus strictes. Sans parler du contexte sanitaire particulier que nous vivons depuis un an. Ces éléments font que le scooter représente LE vrai mode de déplacement urbain et périurbain. Après le confinement de mai 2020, notre marque avait alors lancé la campagne « Stay Safe Stay Free » afin de promouvoir la Sécurité Collective et la Mobilité Individuelle. Le télétravail qui va modifier les habitudes professionnelles va contribuer à cette mutation. Nous rentrons dans une nouvelle ère de la mobilité : moins de trajets, des moyens de locomotion individuels, des véhicules agiles avec lesquels on peut facilement se garer… le deux-roues y répond !

Quelle pourrait être la place, à moyen terme, des deux-roues électriques dans les villes ?

La mobilité en deux-roues électriques se développe et continuera à se développer pour les déplacements urbains qu’ils soient liés à une activité professionnelle (flottes B2B) ou à une activité d’une clientèle privée. De là à devenir prépondérante nous n’en sommes pas encore à ce stade. La vitesse de développement du segment dépendra de la conjonction de différents facteurs tels que le prix d’accès, l’évolution des technologies des batteries, les infrastructures de recharges, les règlementations en termes de recyclage où le maintien des primes à l’achat.

La mise en place de restriction de circulation des véhicules thermiques dans les grandes villes va-t-elle avoir un impact fort sur les modes de déplacement et la typologie de véhicules utilisés ?

Il est vrai qu’en amont de la pandémie, les grandes agglomérations connaissaient des épisodes de restrictions de la circulation des véhicules thermiques « non-efficients » ce qui a donné lieu à une augmentation des ventes de véhicules (quatre-roues) hybrides et électriques. Si nous regardons la situation « post pandémie », nous pouvons croire que les usagers vont changer leurs habitudes de mobilité. Le télétravail va diminuer les déplacements, les trajets en transports en commun vont désormais, pour certains usagers, être de l’ordre du passé. Les deux et trois-roues représentent alors une vraie solution alternative aux besoins de mobilité. Si nous souhaitons des villes propres où les flux de circulation retournent à une échelle normale, alors le scooter et principalement le scooter électrique est une excellente réponse. Cependant le défi du recyclage des batteries est un enjeu à ne pas négliger.

Votre gamme actuelle répond-elle à ces nouveaux besoins de déplacement ? Estimez-vous au contraire qu’il manque encore un certain type de modèle pour répondre à la nouvelle mobilité urbaine ? Si oui, le(s)quel(s) ?

Comme indiqué précédemment, notre gamme est une des plus large du marché : des scooters 50cc pour des déplacements de proximité, 125cc pour des trajets un peu plus longs et enfin un puissant 400cc pour pouvoir appréhender des déplacements quotidiens aussi bien que des longs trajets pour les week-ends ou les vacances. Sans relâche nous nous travaillons au développement de notre gamme électrique et thermique, de nouveaux produits seront lancés sur le marché au printemps 2021.