Sélectionner une page

Essai Rieju Century 125 : Agile, ludique et un look d’enfer !

Essai Rieju Century 125 : Agile, ludique et un look d’enfer !

essais

En 1934, Don Luís Riera Carré et Don Jaime Juanola Farrés, deux jeunes entrepreneurs, débutent leur aventure patronale avec la fabrication d’accessoires pour bicyclettes. De la fusion des deux noms de famille, est née, la marque Rieju. Spécialisée dans les motos de type « mécaboîte 50 cm3», plutôt destinées à un jeune public, Rieju a su étoffer sa gamme avec des véhicules destinés aux détenteurs du permis B, désirant se déplacer en milieu urbain sans sacrifier le plaisir et surtout le style.

Le constructeur Espagnol propose ainsi la Century 125, un « scrambler » au gabarit compact et affichant un look néo-rétro du plus bel effet. Présentée au Mondial de la Moto en 2018, en même temps que le Rieju Nuuk 100% électrique, cette 125 cm3, avait retenu toute notre attention. Pendant une semaine, nous avons roulé dans le trafic encombré de Paris, sur le périphérique et sur autoroute. Verdict !

Rieju propose un « scrambler » au gabarit compact et affichant un look néo-rétro du plus bel effet.

Le compteur affiche les informations classiques comme le compte-tour, le niveau d’essence, la température moteur, l’heure… et même un indicateur de béquille dépliée.

Notre modèle d’essai était équipé, en option, d’une selle en cuir vintage noir.

La Century est personnalisable en ligne sur le site du constructeur, et votre concessionnaire vous la livrera préparée.

Un look craquant !

Au premier coup d’œil, la qualité de fabrication s’avère satisfaisante, et esthétiquement, la Century se distingue par un gros phare rond à Led, une fourche inversée de 40 mm, d’un réservoir aux lignes rétro et un large guidon surplombé d’un compteur intégralement digital. Celui-ci affiche les informations classiques comme le compte-tour, le niveau d’essence, la température moteur, l’heure… et même un indicateur de béquille dépliée. Sur le site du constructeur, la Century est personnalisable en ligne, et votre concessionnaire vous la livrera préparée. Notre modèle d’essai était équipé d’un échappement Ixil Racing (295 €), d’une selle en cuir vintage noir (15 €) et de jantes à bâtons en 17 pouces à l’avant comme à l’arrière (120 €). De nombreuses autres pièces et décorations sont au catalogue, comme un support de plaque haut, un pare-brise, des rétroviseurs en aluminium, couleur du réservoir et bien d’autres !

Bienvenu à bord

Une fois installé à bord, le pilote trouvera facilement son aise. La selle, culminant à 785 mm, est confortable et les conducteurs mesurant plus de 1,70 m poseront sans problème les pieds à plats. Les commandes tombent naturellement sous la main, et la position de conduite se veut naturelle. Seule la forme du réservoir gênera un peu, au niveau de l’entrejambe. La béquille se replie facilement, mais au moment de la remettre, il sera difficile de la chercher derrière les repose-pieds. En duo, et même si vous optez pour la selle d’origine, le passager aura peu de place et devra plier ses jambes dû à des repose-pieds, un peu haut.

la Century est un véritable jouet dans les rues parisiennes.

Les suspensions arrière font parfaitement leur travail sur les chaussées dégradées et la fourche inversée absorbe les chocs sans rechigner.

Dans les remontées de file, notre petite Rieju, tire son épingle du jeu notamment dû à sa faible largeur

Que ce soit pour son look ou pour son utilisation au quotidien, cette petite moto vaut le détour !

En route

Un tour de clé, une pression sur le démarreur et le monocylindre 4-temps refroidi par eau de 15 chevaux s’ébroue dans une sonorité plutôt discrète. D’origine Piaggio, ce moteur est de conception moderne et performant. Un peu creux au démarrage, il fait des merveilles une fois atteint les 6000 tr/min, et arrive à sa puissance maximale à 10 000 tr/min. En ville, il faudra jouer un peu de la boîte (6 rapports), bien étagée, pour éviter de rouler en sous régime et profiter, ainsi, de l’excellente maniabilité de la Century. Il faut dire qu’avec 135 kilos sur la balance, la Century est un véritable jouet dans les rues parisiennes. Dans les remontées de file, notre petite Rieju, tire son épingle du jeu notamment dû à sa faible largeur. Son rayon de braquage assez court permet de « zigzaguer » dans le flot des automobiles à l’arrêt sur la route. Sur autoroute et une fois bien lancée, nous avons pu accrocher les 130 km/h compteur (environ 120 km/h chrono). D­e quoi sortir de la ville et aller se balader, le temps d’un week-end, sur des petites routes de campagne par exemple. D’ailleurs, c’est là que la Century devient tout aussi plaisante à piloter, car très joueuse !

Une partie cycle convaincante

Dépourvu d’ABS, mais doté d’un système de freinage couplé avant/arrière, celui-ci se veut efficace et procure un bon feeling. Equipée d’origine de pneus à crampon, et en passant, lui procurant un look plus « scrambler », notre Century du jour était montée avec des pneus Michelin Pilot Street. En adoptant ce type de monte, le grip de ses pneus plus routiers, offre une meilleure adhérence sur la route et sur le mouillé. Les suspensions arrière font parfaitement leur travail sur les chaussées dégradées et la fourche inversée absorbe les chocs sans rechigner. En ville comme sur route, la tenue de cap de la Rieju est précise dans les changements de trajectoires et sur l’angle, même si on adopte une conduite énergique. Avec un réservoir contenant 9,5 litres d’essence, la Century consomme environ 3,2 l/100 km. Cela permet une autonomie de 260 km, en fonction du style de conduite, avant de passer à la pompe.

 

Conclusion

La Rieju Century nous a procuré beaucoup de plaisir à son guidon. Que ce soit pour son look ou pour son utilisation au quotidien, cette petite moto vaut le détour ! Facile à prendre en main, agile et avec un moteur performant, cette 125 cm3 est une véritable alternative pour rouler différent. Il est appréciable aussi de pouvoir la personnaliser en ligne permettant ainsi à la Century d’être plus unique et adaptée aux goûts et besoins de chacun. Affiché à partir de 3 599 euros ce petit « scrambler » nous semble avoir un bon rapport qualité/prix et permettra de rouler avec un deux-roues en ville et faire quelques escapades le temps d’une virée entre copains.

 

Équipement pilote

Blouson Segura Chester
– Cuir buffalo
– Doublure complète thermique amovible
– Protections coudes et épaules CE
– Poche dorsale CE.
– 2 poches externe, 2 intérieure + poche portefeuille.
– Tailles : du S au XXXL
– Prix : 419,90 euros

Casque jet HJC FG-JE
– Poids : 1200g
– Type : Jet
– Type de coque : Fibres de verre
– Jugulaire : Boucle micrométrique
– Intérieur démontable et lavable
– Ecran solaire interne
– Taille : du XS-S au XXL
– Prix : 199 €