Sélectionner une page

BMW Vision Amby et i Vision Amby : à mi-chemin entre VAE et cyclo électrique

BMW Vision Amby et i Vision Amby : à mi-chemin entre VAE et cyclo électrique

actualités

Ça bouge chez BM ! Après le concept de scooter électrique CE 02 présenté il y a quelques jours, BMW vient de lever le voile, au Salon de Munich, sur un concept de deux-roues entre vélo et cyclo, le Vision Amby (pour Adaptative MoBilitY) et un concept de vélo électrique, le Vision i Amby.

Le Vision Amby et le i Amby sont capable de rouler, selon le niveau de vitesse sélectionné, jusqu’à 25 km/h sur les pistes cyclables, jusqu’à 45 km/h sur les routes du centre-ville et même jusqu’à 60 km/h sur les routes à plusieurs voies et en dehors des zones urbaines. Dans ces derniers cas, permis et immatriculation sont nécessaires. Si BMW n’a pas donné d’informations sur la puissance du moteur, le constructeur bavarois précise que grâce à sa batterie de 2 kWh, l’autonomie varie, selon le niveau de vitesse, de 75 à 300 km. Deux versions ont été présentée : l’une qui est un vélo à assistance électrique (Vision i Amby) et une version « Motorrad » (Vision Amby) sur laquelle le pédalier est remplacé par de simples repose-pieds et où l’accélération est commandée classiquement pas une poignée. Alors que le i Vision Amby pèse 30 kg, la version « Motorrad » affiche 65 kg sur la balance.

 

Pour assurer la sécurité du conducteur mais aussi des autres usagers de la route, BMW a prévu plusieurs systèmes dignes des autos de la marque : un ABS optimisé pour les vélos, un assistant automatique de feux de route et de feux de stop, un éclairage diurne, un radar de proximité, un système de contrôle de la pression des pneus… Et, selon le mode de vitesse sélectionné, une espèce d’afficheur indique aux autres usagers dans quelle « catégorie » évolue le cyclo. BMW précise aussi que certains éléments comme le guidon, le couvercle de la batterie, font appel à du plastique recyclé. Et une huile dérivée du colza est utilisée comme liquide de frein.

 

En bons véhicules connectés, ces véhicules disposent d’une application pour Smartphone permettant de déverrouiller le véhicule, de régler le siège en fonction de données préenregistrées, de mettre à jour le logiciel du véhicule, mais aussi de localiser sa position et de l’immobiliser à distance. Un système de géolocalisation peut aussi permettre la sélection automatique de la vitesse maxi en fonction de la position du véhicule. Un support magnétique est prévu pour le smartphone juste avant le guidon, avec recharge par induction.

Conscients de la limite de possibilité d’homologation de ce type de véhicule à vitesse modulaire, les responsables de BMW ont précisé que « les véhicules Vision Amby ont pour but d’inciter à l’introduction d’une législation adaptée à de tels véhicules et par conséquent à des développements de cette nature ».