Sélectionner une page

Législation trottinettes électriques : Nouvelles règlementations au 1er juillet 2020

Législation trottinettes électriques : Nouvelles règlementations au 1er juillet 2020

actualités

Trottinettes électriques, monoroues, gyropodes, hoverboards… Depuis le 1er juillet, certains équipements sont obligatoires sur les engins de déplacement personnels (EDP) motorisés.

Ces dispositions entrent en application à la suite d’un décret publié au Journal Officiel du 25 octobre 2019. Ci-dessous, les points à retenir :

Équipements obligatoires sur les véhicules

– Avertisseur sonore.
– Système de freinage.
– Dispositifs réfléchissants (catadioptres) arrière et latéraux.
– Feux de position avant et arrière.
– Les engins doivent être bridés à 25km/h.

Réglementations concernant la circulation

– Les EDP motorisés sont interdits de circuler sur le trottoir.
– Obligation de circuler sur les pistes et bandes cyclables lorsqu’il y en a. A défaut, ils peuvent circuler sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 50 km/h.
– Hors agglomération, leur circulation est obligatoire sur les voies vertes et les pistes cyclables.
– Interdiction de porter à l’oreille des écouteurs ou d’utiliser le téléphone tenu en main.
– Interdiction de rouler à deux sur une trottinette électrique.
– Il faut avoir au moins 12 ans pour avoir le droit de conduire un EDP motorisé.
– Assurance est obligatoire.

Sanctions

– Si vous ne respectez pas les règles de circulation ou si vous transportez un passager : 35 euros d’amende (2ème classe)
– Si vous circulez sur un trottoir sans y être autorisé ou si vous débridez l’engin : 135 euros d’amende (4ème classe)
– Si vous roulez avec un engin dont la vitesse maximale par construction est supérieure à 25 km/h : 1 500 euros d’amende (5ème classe).