Sélectionner une page

Vawo : Un vélo électrique au look des années 1970

Vawo : Un vélo électrique au look des années 1970

actualités

Il n’y a pas un mois, voire un jour, sans qu’apparaisse une nouvelle marque de vélo à assistance électrique.

Le secteur de la mobilité urbaine est en pleine effervescence avec ses nouveautés et exubérances. Au tour de la marque Vawo de nous surprendre avec son premier modèle le RAW 250, à l’esthétique mi-vélo mi-moto. Pour les nostalgiques des années 1970, il n’est pas sans rappeler le cyclomoteur GT10 de Peugeot avec sa longue selle biplace et ses petites roues à gros boudins.

Equipé de façon conventionnelle, le RAW 250 est asservi par une motorisation dans le moyeu de la roue arrière, alors que le cadre très épuré se serait bien prêté à recevoir un moteur central sur le pédalier. Il dispose d’une batterie de 36V 14,5 Ah. Son châssis de type double berceau est en acier – fabriqué en France – assemblé en région parisienne. Il dispose également de freins à disques hydrauliques. Ce qui est un bon point par rapport à certaines marques qui privilégient encore des freins à disques mécaniques voire des freins à patins pour afficher des prix d’appel, au détriment de l’efficacité et de la sécurité.

Rappelons qu’un vélo électrique avec son passager atteint aisément les 100 kg ! Et le RAW 250 n’échappe pas à la règle avec ses 27,5 kg. Autre originalité, la distribution de cette marque se fait sans intermédiaire en direct d’usine à partir du site internet vawo.fr. ; avec la possibilité d’essayer un modèle, mais uniquement sur Paris pour l’instant. L’entretien et l’après-vente sont assurés par Cyclofix, disposant d’un réseau de réparateurs sur toute la France. Prix de base, sans accessoires du RAW250 : 2400 euros.