Sélectionner une page

Transport des vélos dans les trains

Transport des vélos dans les trains

actualités

Enfin, les services ferroviaires vont devoir se mettre au diapason en matière de transport de vélos.

Un décret relatif à l’emport de vélos non démontés à bord de trains de voyageurs a été publié le 19 janvier 2021. Il stipule, dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités, que TGV et intercités doivent disposer d’un minimum de huit emplacements vélos. Petite précision cependant : cette loi ne s’applique qu’aux trains neufs ou rénovés, dont la commande sera faite à partir du 15 mars 2021. Ce qui demandera encore un peu de patience de la part des cyclistes.

Le décret précise que les gares auront également l’obligation de disposer de stationnements sécurisés pour les vélos. Sont concernés les services ferroviaires organisés par l’État et par les régions, mais aussi ceux des entreprises privées, conséquence de l’ouverture à la concurrence du marché ferroviaire. Il classe les services concernés en trois catégories : ceux d’intérêt national (TGV et Intercités), ceux d’intérêt régional (les TER), et ceux librement organisés. Reste à définir, pour chaque catégorie, un nombre minimum d’emplacements. Une avancée majeure pour le vélo français qui va plus loin que la réglementation européenne sur le sujet.